Accueil / Critiques / GIRLBOSS : J’ai vu la première saison, une série très « attachiante »
GIRLBOSS : J'ai vu la première saison, une série très "attachiante"
Sofia (Britt Robertson) et son copain Shane (Johnny Simmons)

GIRLBOSS : J’ai vu la première saison, une série très « attachiante »

, c’est l’histoire d’une fille, Sofia (Brit Robertson, vue dans Life UnexpectedThe Secret Circle et Under the Dome), une emmerdeuse de première, immature et névrosée, qui décide sur un coup de tête d’ouvrir une boutique sur E-Bay pour y vendre des fringues vintage re-visitées. Et cette Sofia, aussi chiante soit elle, a un sixième sens pour savoir ce qui plait. Elle est dans son élément. Avec l’aide de sa copine Annie (impeccablement interprétée par Ellie Reed), elle va aller de succès en échecs jusqu’à monter son propre business et gérer l’un des sites vente en ligne de référence aux Etats-Unis dans le domaine.

Inspiré très librement de la vraie histoire de Sophia Amoruso, fondatrice du site de mode en ligne Nasty Gal, Girlboss est une série (coproduite par Charlize Theron) rafraichissante, drôle, émouvante et qui donne l’impression que rien n’est impossible lorsqu’on croit en ses rêves.

Pourtant, lorsque j’ai débuté la série, j’ai sérieusement failli décrocher durant les 3 premiers épisodes tant le personnage de Sofia m’est apparu hystérique, ricaneur (d’un rire à réveiller les morts), superficiel et pour tout dire antipathique !

Sofia et Annie
Sofia (Brit Robertson) et Annie (Ellie Reed)

Afin de vous proposer cette critique, j’ai résisté et j’ai été bien inspiré. Passé le troisième épisode les personnages gagnent en profondeur, on s’attache énormément à eux, même Sofia qui en devient extrêmement « attachiante ». Il y a donc Annie la meilleure copine, Shane (Johnny Simmons) le copain de Sofia qui en fera craquer plus d’une, le propriétaire de l’immeuble joué par un méconnaissable Ru Paul, le copain d’Annie Dax (Alphonso McAuley) en véritable nerd, l’étudiant en art plastique aussi truculent que sa mère, avec une mention spéciale pour la concurrente de Sofia sur E Bay, l’excellentissime Gail (Melanie Lynskey y est jubilatoire !).

Sans oublier un « personnage » essentiel de cette première saison, la ville de San Franscisco qui donne une couleur tout à fait particulière à cette série. On a vraiment l’impression de la découvrir telle que si nous y habitions. C’est très réussi.

A tout cela s’ajoutent des effets visuel tout à fait réussi permettant de nous immerger dans l’histoire ou d’éviter les longueurs, et des paraboles très futées. Comme dans l’épisode 10 où nous retrouvons les concurrentes de Sofia sur E-Bay dans un échange en ligne absolument extravagant puisque symbolisé autour d’une table de conférence virtuelle. Impossible à expliquer mais vous allez adorer !

Enfin, pour ne rien gâcher, la série profite d’une bande-son absolument exceptionnelle, un régal pour les oreilles.

On est émue, on rit, on s’enthousiasme pour Sofia, on voudrait l’aider à réussir. On est vraiment dans la série, à telle enseigne que vous serez tenté de vous ingurgiter les 13 épisodes d’une traite, je vous préviens.

Bref, Girlboss – malgré un début un peu rebutant – est une série très réussie que je conseille d’ailleurs aussi bien aux filles qu’aux garçons.

La saison 1 de Girlboss est disponible sur Netflix.

Et vous, avez-vous vu Girlboss ? Qu’en pensez-vous ? Où bien vous ai-je donné envie de découvrir la série ? Dites-moi ce que vous en avez pensé. Je serai content d’avoir votre retour.

Emmanuel

A lire aussi...

GIRLBOSS : Annulée, pas de saison 2 sur Netflix pour Sophia Marlowe :-(

GIRLBOSS : Annulée, pas de saison 2 sur Netflix pour Sophia Marlowe :-(

Netflix vient d’annuler la série Girlboss après une seule saison. Cette série, à la fois …

Qu'en pensez-vous ? N'hésitez pas à donner votre avis en laissant un commentaire